Compétences

Nous sommes issues de deux institutions reconnues par l'État qui délivrent l'habilitation Musées de France et Monuments Historiques.

Ce sont deux masters professionnels ont pour but de former des praticiens capables de mener une intervention de conservation-restauration, de son élaboration à sa réalisation, seul ou en équipe.

La compétence recherchée est globale : identification des matériaux et procédés de fabrication de l’objet ; compréhension et respect de sa signification culturelle, du contexte de sa création ou de sa fabrication, de son utilisation passée et présente ; élaboration d’un constat d’état, d’un diagnostic des altérations observées, du pronostic de leur évolution probable ; préconisation ou non d’une intervention, définition des objectifs de l’intervention, proposition de traitement, réalisation de l’intervention dans le respect de la déontologie.

Cette compétence inclut aussi la compréhension et la prise en considération du projet dans lequel s’insère la restauration de l’objet, la documentation de l’intervention et la préconisation de mesures de conservation préventive.

 

Le master Conservation-Restauration des Biens Culturels

La première filière universitaire de conservation-restauration des œuvres d’art en France a été créée à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en 1973 sous le nom de Maîtrise des Sciences et Techniques (MST).

Suite à la mise en place de la réforme LMD (Accords de Bologne) et en vue de favoriser les échanges internationaux, l’ancienne MST est  devenue  depuis la rentrée 2005-2006 la Licence de Préservation des Biens Culturels et le Master de Conservation-Restauration des Biens Culturels (CRBC).

Cette filière est la seule en France à enseigner la conservation-restauration dans un cadre universitaire. L'enseignement est aussi bien théorique que pratique, notamment grâce à la réalisation de stages en France et à l'étranger.

 

Le master Restauration du patrimoine

L’Institut national du patrimoine est une école sous la tutelle du ministère de la culture et de la communication. Elle forme les futurs conservateurs et restaurateurs du patrimoine.

Les étudiants choisissent parmi sept spécialités qui recouvrent l’ensemble du domaine des biens culturels : arts du feu, arts graphiques, mobiliers, peintures, photographies, sculptures et textiles.

L’institut dispense une formation complète, répartie entre cours théoriques (sciences, histoire de l’art, technologie des matériaux, etc.) et pratiques (stages, chantiers, atelier).

 

Le master Conservation Préventive du Patrimoine

Ce master professionnel de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne est le seul en France à enseigner cette discipline d'ingénierie du patrimoine.

Camille Béziers et Fleur Foucher ont suvi ce master en 2015 et en sont désormais diplômées. En parallèle de leur activité de conservation-restauration, elles exercent une activité de conseil pour les institutions ou les collectionneurs pour un large champs de problématiques : de la gestion des risques, à l'audit ou encore de l'étude climatique et la gestion des contaminations biologiques.